Biographies retour à sciences po

biographies 

Hommes politiques

Aristide Briand

(1862 - 1932)

Issu de famille modeste, militant socialiste, avocat.

1902 : député socialiste.
Reconnu pour ses qualités de négociateur, il est le rapporteur de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat.
1910 : il réprime l'agitation socialiste et adopte une attitude conciliante vis à vis de l'Eglise.
Il promeut l'expédition de Salonique et fonde beaucoup d'espoir dans le rapprochement de la France avec l'Allemagne.
1926 : c'est un ardent défenseur de la Société des Nations. Il préconise le désarmement et obtient le Prix Nobel de la paix.
1928 : signature du pacte "Briand-Kellogg" : 15 pays renoncent à recourir à la guerre "en tant qu'instrument de politique nationale dans leurs relations mutuelles".
1930 : mémorandum sur une organisation d'union fédérale européenne.

Il a été 11 fois Président du Conseil (chef du gouvernement), plusieurs fois ministre des Affaires Etrangères et s'est affiché comme un homme de paix et un précurseur de la construction européenne.

Léon Blum

(1872-1950)

Né de famille bourgeoise, normalier, juriste et écrivain, esthète, israélite.

Il entre en politique par l'affaire Dreyfus.
1904 : il fonde l'Humanité avec Jean Jaurès, dont il est disciple.
1920 : suite au Congrès de Tours, il dirige la minorité qui refuse une adhésion au Komintern et critique les thèses des communistes russes.
Il devient chef du SFIO et éditorialiste au Populaire.
1929-1940 : député, il oriente la politique de son parti vers une collaboration avec les radicaux.
De juin 1936 à juin 1937, il préside le gouvernement du Front Populaire. L'extrême-droite lui reproche ses origines juives. Il démissionne et redevient ministre le temps d'un mois. 10 juil 1940 : il refuse les pleins pouvoirs à Pétain.
1942 : arrêté, il est jugé au procès de Riom et déporté en 1943.
1945 : il écrit "A l'échelle humaine", testament intellectuel.
Déc 1946 : il dirige le gouvernement durant 2 mois.

"C'est tout un abîme de félonie et de scélératesse qu'on voyait s'ouvrir devant soi."

Antoine Pinay

(1891-1994)

Blessé pendant la Première guerre mondiale. Fils d'industriel, il reprend l'entreprise familiale.

1936 : il est élu député puis sénateur en 1938.
1940 : ayant voté les pleins pouvoirs à Pétain, il est nommé au Conseil National de Vichy.
1946 : après une période d'inéligibilité il est de nouveau élu député puis maire jusqu'en 1976.
1948 : il est nommé secrétaire aux affaires économiques.
1950 : il est ministre des travaux publics et se déclare anti-communiste.
Mars 1952 : Vincent Auriol lui propose la présidence du Conseil. Il mène un programme libéral modéré.
Mai 1952 : pour lutter contre l'inflation, il lance l'emprunt Pinay, un emprunt indexé sur l'or.
Déc 1952 : il démissionne. Pendant sa présidence, il fut très populaire, cherchant à "rassurer le français moyen".
1955 : ministre des Affaires étrangères, il permet l'indépendance du Maroc.
1958 : il accède au poste de ministre des Finances et crée le "nouveau franc".
1960 : il démissionne.

Malgré des propositions, il ne recommença jamais sa carrière politique et devint un mythe vivant consulté par de nombreux responsables économiques (V. Giscard d'Estaing, R. Barre, P. Bérégovoy, etc.).

Winston Churchill

(1874-1965)

1917 : ministre des munitions.
1924 : il accède au poste de député conservateur.
1924-29 : Chancelier de l'Echiquier (ministre des finances), il rétablit l'étalon-or pour lutter contre l'inflation.
1933 : il préconise une politique de fermeté à l'égard de l'Allemagne hitlérienne et condamne les accords de Munich.
1940 : Premier ministre, il incarne la volonté de résistance du peuple anglais.
1943-45 : il joue un grand rôle dans les conflits internationaux, puis démissionne suite au succès électoral des travaillistes.
Mars 1946 : il dénonce le "rideau de fer" lors d'un discours à Fulton, Missouri.
1951-55 : de nouveau Premier ministre, il consolide l'alliance avec les Etats-Unis.

Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1953 et est fait citoyen d'honneur des Etats-Unis en 1963.

Nicolaï Ivanovitch Boukharine

(1888-1938)

1906 : membre du Parti Ouvrier Social-Démocrate de Russie, il est un des plus importants théoriciens "bolcheviks".
1912 : en exil, il rencontre Lénine et écrit "L'impérialisme et l'économie mondiale".
1917 : de retour en Russie, il est élu à la tête du Comité Central, puis devient rédacteur en chef de "Pravda".
1924 : après la mort de Lénine, il soutient Trotsky.
1926 : il devient Président du Komintern (Internationale Communiste).
1929 : il est écarté des instances dirigeantes pour "défaitisme".
1938 : suite au procès de Moscou, il est exécuté.

Ce n'est qu'en 1988 que le nom de Boukharine sera réhabilité par Gorbatchev.