Conférence d'Annapolis retour aux dossiers d'actu

Objectifs et acteurs de la conférence

La conférence d'Annapolis est une conférence diplomatique pour la paix au Moyen-Orient qui s'est tenue le 27 novembre 2007, à l'Académie navale d'Annapolis, dans le Maryland aux États-Unis. Organisée par Condoleezza Rice, les principaux acteurs étant le Président palestinien Mahmoud Abbas, le premier ministre israélien Ehoud Olmert et le Président des Etats-Unis George W. Bush. Il y a eu plus de 40 invités : la Chine, la Ligue Arabe, la Russie, l'Union Européenne et les Nations Unies.

La conférence avait pour objectif la rédaction d'un document menant à la résolution du conflit israélo-palestinien, dans la ligne directe de la Feuille de route pour la paix de George W. Bush, pouvant mener à la création d'un Etat palestinien et à des négociations de paix.

Les positions des principaux acteurs

Etats-Unis

Le 13 Novembre 2007 les Communautés Juives Unies se sont rassemblées à Nashville et se sont dites prêtes à céder la Cisjordanie contre un accord de paix.

Palestine

Seul un Etat palestinien comprenant la Cisjordanie et la Bande de Gaza serait acceptable. Le contrôle permanent d'Israël au-delà de ses frontières de 1967 fera l'objet d'une discussion. Le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a demandé à ce qu'il y ait un débat concernant les 6 principales questions : Jérusalem, les réfugiés et leur droit au retour, les frontières, les colonies, l'eau et la sécurité. Il espère arriver à un premier accord avec Israël à la fin Novembre, qu'il soumettra à un référendum.

Israël

Un mois avant la conférence, le premier ministre Ehoud Olmert a indiqué bien vouloir céder des portions de Jérusalem-Est aux palestiniens en vue d'un accord de paix, ce qui a soulevé d'énormes critiques de la droite israëlienne et des organisations de communautés juives à l'étranger.

Impact de la conférence

Après s'être entretenu avec Olmert et Abbas, le Président Bush a lu un extrait d'une déclaration signée par les deux hommes d'Etat, prévoyant la solution de deux Etats séparés. "L'accord de paix final établira une Palestine, terre du peuple palestinien, tout comme Israël est la terre du peuple juif.". C'est la première fois que la solution de deux Etats séparés pour arriver à la paix est partagée par les deux camps. C'est aussi la première fois que les palestiniens peuvent parler en leur nom propre, et non en tant que partie d'une délégation comme celle de la Ligue Arabe.

A noter que les iraniens ont boycotté cette conférence, Ahmadinejad voyant cette conférence comme "un spectacle politico-médiatique dans l'intérêt d'Israël".

Il y a eu une grande vague de protestations d'activistes juifs et des organisations contre la moindre cession de Jérusalem ou de la Cisjordanie, dont le rabbin Dov Lior qui a déclaré que la paix ne pouvait être établie qu'en "débarassant le pays des arabes et en les renvoyant dans leur pays."

Le Hamas a manifesté le 23 novembre dans la Bande de Gaza.

Source : Wikipédia