10 faits sauvages et fous sur les araignées sauteuses

Les araignées ont une mauvaise réputation, mais les araignées sauteuses ne méritent pas tout le mépris accumulé sur l'ordre des Araneae. Les autres araignées non plus, mais les araignées sauteuses en particulier sont des créatures mignonnes, câlines et fascinantes.

Ils diffèrent également de leurs compagnons d'araignées de plusieurs façons uniques, alors lisez la suite pour en savoir plus sur ces araignées hippies-houblonnées.

1. Les araignées sauteuses appartiennent à une grande famille. Les araignées sauteuses sont membres de la famille des Salticidae, et ce n'est pas exagéré de dire qu'une réunion entre les membres de cette famille aurait besoin d'un assez grand espace. Il existe 610 genres existants et fossilisés reconnus et plus de 5 800 espèces décrites d'araignée sauteuse selon un article de 2015 publié dans le Journal of Arachnology. Cela fait de l'araignée sauteuse la plus grande famille d'araignées au monde. (Et vous pensiez que votre famille était grande.) Cela signifie également que les araignées sauteuses sont disponibles dans une variété de couleurs, de formes et de tailles.

Les araignées sauteuses sont une famille variée qui peut survivre et prospérer dans un certain nombre d'habitats. (Photo: Jirasak Chuangsen / Shutterstock)

2. Les araignées sauteuses sont partout. Enfin, presque partout. L'article de 2015 du Journal of Arachnology mentionné ci-dessus note également que les araignées sauteuses peuvent être trouvées dans presque tous les habitats du monde, à l'exception des régions polaires extrêmes. Donc, la seule façon de s'éloigner des araignées sauteuses est d'aller en Arctique ou en Antarctique. Les araignées sauteuses résident principalement dans les zones tropicales, mais elles traînent également dans les climats plus froids. En face, en 1975, un chercheur du British Museum of Natural History a trouvé des araignées sauteuses sur les pentes du mont Everest.

3. Les araignées sauteuses n'ont pas de super pattes. Il serait facile de penser que ces minuscules créatures ont des jambes incroyablement musclées étant donné leur capacité à sauter jusqu'à 50 fois leur propre longueur corporelle. Ce n'est cependant pas le cas. Au lieu de cela, les araignées sauteuses dépendent des jambes segmentées et du flux sanguin pour faire leurs sauts fous. Lorsqu'elles sont prêtes à sauter, les araignées provoquent un changement extrême de la pression de l'hémolymphe (l'équivalent en araignée de la pression artérielle) en contractant les muscles dans la région supérieure de leur corps. Cela force le sang à leurs jambes, ce qui provoque une extension rapide des jambes. Cette extension rapide et soudaine de leurs jambes est ce qui les propulse dans la direction qu'ils visent.

OK, alors peut-être que tous ne sont pas mignons, mais les araignées sauteuses sont toujours un groupe charismatique. (Photo: Anders Johansson / flickr)

4. Les araignées sauteuses ne sont pas des acrobates téméraires. Ce n'est pas parce qu'ils font des bonds audacieux que les araignées sauteuses ont un désir de mort. Les araignées sauteuses filent une ligne rapide de soie qu'ils utilisent comme dragline. Cela permet aux araignées de stabiliser leur atterrissage en plus d'agir comme une sorte de filet de sécurité si elles doivent s'arrêter au milieu du saut. Une étude de 2013 publiée dans la revue Interface de la Royal Society a capturé la différence entre l'utilisation d'une dragline et son absence dans la vidéo ci-dessous.

5. Les araignées sauteuses n'utilisent pas de toiles pour chasser. Eh bien, pourquoi le feraient-ils? Leurs capacités de saut sont la façon dont ils attrapent leurs proies. Ils trouvent une cible, étendent leurs jambes et se lancent après leur repas, qui est généralement de petits insectes. Un peu de venin et c'est l'heure du dîner. Une espèce, la Bagheera kiplingi, mange de la matière végétale, tandis qu'une autre espèce mange du nectar. Certaines araignées sauteuses, cependant, optent pour un jeu plus dangereux en tournant les tables contre des prédateurs potentiels. Les araignées sauteuses royales sont connues pour attaquer et manger de petites grenouilles et lézards. Et si vous craignez de sauter des araignées pour vous chasser, ne vous inquiétez pas. Ils ne peuvent pas produire suffisamment de venin pour nous blesser.

6. Les araignées sauteuses peuvent être entraînées à sauter sur commande. Des chercheurs de l'Université de Manchester ont formé une araignée sauteuse royale à sauter sur commande pour mieux comprendre les capacités de saut de l'espèce. Ils ont filmé l'araignée, surnommée Kim, et ses techniques de saut. Pour les sauts rapprochés, par exemple, Kim a préféré des sauts de trajectoire plus rapides et plus bas. Cela consomme plus d'énergie, mais se traduit par des temps de vol plus courts, augmentant les chances d'attraper une cible. Avec ces nouvelles connaissances, les chercheurs espèrent pouvoir améliorer les compétences de saut de petits robots.

7. Les araignées sauteuses ont des yeux comme des télescopes galiléens. Les yeux des araignées sauteuses d'un arrangement décidément étrange. Deux petits yeux encadrent deux grands yeux qui reposent au centre de leurs têtes rectangulaires. Ces deux yeux principaux fonctionnent comme des télescopes. Leurs yeux ne sont fondamentalement que des lentilles immobiles, et un long tube descend de ces yeux. Ce tube est rempli d'un liquide d'une sorte que nous ne comprenons pas totalement, mais il fait plier la lumière, fonctionnant essentiellement comme une deuxième lentille. Les yeux eux-mêmes collectent et focalisent la lumière tandis que ce liquide la diffuse. Ce processus permet aux araignées de voir une énorme quantité de détails, malgré leur petite taille. De plus, les rétines des araignées peuvent pivoter seules, permettant à l'araignée de regarder autour sans bouger la tête.

Les araignées sauteuses ont une vision plutôt surprenante, et elles peuvent «entendre» grâce aux poils sensoriels. (Photo: Cornel Constantin / Shutterstock)

8. Les araignées sauteuses peuvent ne pas avoir d'oreilles, mais elles entendent très bien. Mais comment entendent-ils? Les poils sensoriels le long de leur corps absorbent les vibrations des ondes sonores, et cette action envoie des signaux au cerveau des araignées. Les chercheurs ont découvert cela par accident en 2016. Ils étudiaient les yeux des araignées, mais leur méthode pour le faire a démontré que les vibrations envoyaient des neurones se déclencher, même des vibrations qui provenaient d'environ 10 pieds de distance.

9. Les araignées sauteuses chantent et dansent avec des amis. Bien que leurs différents sens d'araignée soient évidemment bons pour chasser et éviter le danger, ces mêmes sens sont également bons pour l'accouplement. Les araignées mâles tentent de se frayer un chemin dans le cœur d'un partenaire potentiel, se tortillant et se tordant de manière spéciale. De plus, chaque araignée mâle "chante" sa propre chanson spéciale, envoyant des bourdonnements, des éraflures, des clics et des coups sur le sol, et les vibrations voyagent le long du sol et dans les jambes de la femelle et sont captées par ses poils sensoriels. Cependant, les mâles doivent chanter et danser comme personne ne les regarde, car si la femelle n'est pas impressionnée, elle dévorera parfois le mâle.

10. Les araignées paons amènent le jeu d'accouplement à un autre niveau. L'araignée paon (Maratus volans), une espèce appartenant à la famille des araignées sauteuses, apporte quelque chose de spécial à la danse d'accouplement. En plus du jeu de jambes spécial, les araignées paon affichent leurs extensions colorées en forme de rabat comme des fans pour attirer l'attention d'une femme.

Articles Connexes