8 nouveaux géoparcs de l'UNESCO à vous couper le souffle

Ces dernières années, les communautés ont commencé à désigner des zones naturelles d'importance géographique pour la protection et la conservation. Surnommées «géoparcs», ces zones ont été nommées localement, nationalement et mondialement.

Les géoparcs utilisent souvent le patrimoine naturel et culturel d'une région pour attirer l'attention sur des questions telles que la durabilité, le changement climatique et les risques de catastrophes naturelles. L'attention et les fonds sont apportés à la région grâce au géotourisme, permettant aux communautés de mettre en valeur les zones naturelles tout en les protégeant.

Le réseau mondial de géoparcs de l'UNESCO a récemment ajouté huit nouveaux sites et approuvé l'extension de trois sites existants, portant le total à 147 géoparcs dans 41 pays. Les nouveaux géoparcs se trouvent en Asie, en Europe et en Amérique du Sud, y compris le géoparc mondial Yimengshan UNESCO en Chine, illustré ci-dessus.

"En sensibilisant à l'importance du patrimoine géologique de la région dans l'histoire et la société d'aujourd'hui, les géoparcs mondiaux UNESCO donnent aux populations locales un sentiment de fierté dans leur région et renforcent leur identification avec la région", a déclaré l'UNESCO.

Voici un aperçu des nouveaux géoparcs.

Géoparc mondial UNESCO Kütralkura, Chili

Situé à 435 miles (700 kilomètres) au sud de Santiago, le nouveau parc mondial de Kütralkura, au Chili, possède certaines des activités volcaniques les plus étendues au monde. Le nom de la ville signifie pierre (kura) et feu (kutral) dans la langue du peuple mapuche indigène de la région.

Les pics emblématiques du géoparc sont principalement composés de volcans actifs tels que Llaima (ci-dessus), Lonquimay, Tolhuaca et Nevados de Sollipulli, ainsi qu'un volcan éteint, la Sierra Nevada. D'épaisses calottes glaciaires qui couvraient autrefois partiellement la région ont diminué depuis 20 000 ans.

Géoparc mondial de Jiuhuashan UNESCO, Chine

Jiuhuashan se traduit par «neuf montagnes glorieuses», et quatre de ces montagnes ont des temples bouddhistes sacrés sur leurs sommets. Situées dans le comté de Qingyang, dans la province d'Anhui en Chine, ces montagnes sont une source majeure d'eau qui alimente le système du fleuve Yangtsé. Pas plus tard qu'en 2016, la région et ses sites religieux ont attiré 9, 9 millions de visiteurs, ce qui a été un contributeur économique majeur pour les communautés locales.

Géoparc mondial UNESCO de Yimengshan, Chine

Situé près de la ville de Jinan sur la côte est de la Chine, le géoparc de Yimengshan abrite l'une des plus grandes mines de diamants de type kimberlite d'Asie. Les kimberlites sont des types de roches ignées, qui contiennent parfois des diamants. Ce sont les premiers diamants primaires découverts en Chine.

Le paysage comprend des formations terrestres en forme de château appelées daigu, ainsi que des sites du patrimoine culturel tels que le palais Wanshou de la dynastie Zhou, l'arbre maréchal vieux de 1500 ans et plusieurs temples célèbres.

Archipel de Vis Géoparc mondial UNESCO, Croatie

Avant l'élévation du niveau de la mer il y a environ 12 000 ans, ces îles au large de la Croatie étaient beaucoup plus grandes et s'étalaient sur plus de 30 kilomètres. Le géoparc de l'archipel de Vis a été formé par certains des plus anciens rochers de la mer Adriatique.

Il y a de grands dépôts de sable dans la région du nord-est qui ont été créés par des vents forts pendant la période glaciaire qui ont également formé des grottes intéressantes. Il existe également des carrières où les premiers habitants de l'île ont probablement produit des outils il y a 8 000 ans. Certains des sites les plus célèbres de cet archipel sont la grotte bleue (Modra špilja) et la grotte du phoque moine (Medvidina špilja).

Géoparc mondial UNESCO Imbabura, Équateur

Connu pour ses nombreux lacs, comme Cuicocha ci-dessus, le géoparc d'Imbabura est situé dans la région nord-interandine de l'Équateur. La région abrite également diverses formations géologiques, telles que les cascades de Peguche, et son point culminant est le volcan Cotacachi à 16 200 pieds (4 939 mètres). Ibarra, la capitale de la province, comprend des villes coloniales et des villages autochtones, qui attirent chaque année des milliers de visiteurs.

Trollfjell UNESCO Global Geopark, Norvège

Il y a une dichotomie dans le substrat rocheux de la région dans le géoparc de Trollfjell en Norvège. Il y a de longues étendues stériles, tandis que d'autres régions sont fertiles avec une végétation luxuriante et une riche biodiversité. La stéatite naturelle a été prise localement depuis l'âge du fer pour fabriquer une gamme d'ustensiles avec des archéologues trouvant des carrières datant de la période Viking. La grotte Solsem de Trollfjell présente des gravures rupestres préhistoriques de figures de bâton dansantes qui remontent à des milliers d'années.

Colca y Volcanes de Andagua Géoparc mondial UNESCO, Pérou

Formé il y a 400 millions d'années, le géoparc de Colca y Volcanes de Andagua au Pérou comprend le Canyon de Colca, au-dessus, l'un des canyons les plus grands et les plus profonds du monde. Le paysage comprend également une variété de lacs, de failles géologiques, de volcans, de ruines préhispaniques et d'églises coloniales. L'un des rares endroits sur Terre qui contient autant de cônes volcaniques, la région a été sculptée par la fonte des glaciers et des rivières de lave.

Géoparc mondial UNESCO des montagnes Courel, Espagne

Les vallées profondes et les canyons du géoparc des Monts Courel dans le nord-ouest de l'Espagne ont été formés par l'érosion. Entre le premier et le deuxième siècle, on pense que l'Empire romain exploitait des mines d'or dans la région, extrayant de l'or assisté par l'érosion.

La région abrite de nombreuses communautés galiciennes dans de petits villages et monastères médiévaux. Il y a des fragments de peintures néolithiques et une flore et une faune préhistoriques préservées dans les grottes profondes des montagnes.

Articles Connexes