Les cercles de pierre antérieurs à Stonehenge de 500 ans s'alignent avec le soleil, la lune

Les cercles de pierre étranges et anciens qui se dressent sur l'île britannique ont toujours été un peu mystérieux. Exactement pourquoi ces cercles ont été érigés et quel était le système de pensée ou de croyance qui a dicté leur disposition?

Des chercheurs australiens ont finalement répondu à quelques questions clés sur les monuments en pierre appelés «grands cercles», y compris l'intention derrière leur positionnement.

"Personne auparavant n'avait jamais statistiquement déterminé qu'un cercle de pierre unique avait été construit avec des phénomènes astronomiques à l'esprit - tout cela était une supposition", explique la responsable du projet Gail Higginbottom de l'Université d'Adélaïde dans un communiqué de presse. "Cette recherche est enfin la preuve que les anciens Britanniques ont relié la Terre au ciel avec leurs premières pierres dressées, et que cette pratique a continué de la même manière pendant 2000 ans."

Les chercheurs ont examiné plusieurs des grands cercles, en utilisant la technologie 2-D et 3-D pour effectuer des tests quantitatifs sur leur alignement. Leurs recherches sont publiées dans le Journal of Archaeological Science: Reports.

Les pierres Callanish en Écosse (illustrées ici), ainsi que les pierres debout de Stenness sont toutes deux plus anciennes que Stonehenge d'environ 500 ans. Leur disposition prend en compte la position du soleil et de la lune à différentes phases ainsi que leur relation à l'horizon à différents emplacements géographiques.

Les découvertes des scientifiques montrent que ces cercles antiques ont été conçus sur la base d'une compréhension calculée du mouvement céleste, et révèlent que les anciens peuples qui les ont construits avaient un investissement profond dans la relation de la Terre avec le soleil et la lune.

Articles Connexes